Faire soi-même son Cidre de Feu

Avez-vous déjà entendu parler du Cidre de Feu (Fire cider en anglais) ? Alors je vous vois venir mais non il ne s'agit pas d'une potion venue tout droit d'Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux. 😉


Je ne suis pas une herboriste clinicienne, formée dans une école mais je m'intéresse à ce sujet depuis quelques années pour mieux connaître le monde dans lequel je vis, apprendre de la nature qui m'entoure et aussi apporter du bien-être à mes proches pour gérer les petites douleurs du quotidien ou les soucis de santé qui ne nécessitent pas de sortir l'artillerie lourde de la médecine conventionnelle.


Le Cidre de Feu est précisément un de ces remèdes qui utilise les vertus des plantes pour guérir et soulager les maux que l'on rencontre fréquemment en hiver comme les sinusites, les rhumes, les nez qui coulent et les gorges qui grattent.




D'où vient le Cidre de Feu ?


L'histoire du Cidre de Feu ne manque pas d'intérêt car cette préparation fut l'enjeu d'une bataille entre la médecine traditionnelle et le capitalisme. Spoiler : le méchant ne gagne pas à la fin !


Comme je vous l'expliquais au début de cet article le Cidre de Feu est un remède traditionnel transmis de générations en générations mais qui a été formalisé par l'herboriste américaine Rosemary Gladstar. La recette s'est ensuite démocratisée au fur et à mesure des années et de son enseignement jusqu'à devenir une base de la médecine naturelle.


L'une des beautés de l'herbalisme selon moi est la liberté que cette discipline offre de pouvoir partir d'une recette, d'une idée puis de se l'approprier, de la transformer afin qu'elle corresponde à nos goûts et à nos besoins. Je trouve que c'est une médecine profondément humaine car elle s'adapte à celui qui l'utilise. C'est une richesse immense à préserver.


Rosemary Gladstar a des mots que je trouve très justes à propos du Cidre de Feu : "Chacun le percevait comme un bien commun que l'on pouvait réclamer pour soi-même mais qui appartenait à tout le monde."


Ainsi de nombreux herboristes se sont appropriés cette recette, avec la bénédiction de sa créatrice, en ont crée leur propre version et l'ont commercialisée. Seulement une entreprise plus grosse que les autres a décidé qu'elle ferait aussi bien de déposer un brevet pour les termes "Fire Cider" afin qu'il ne soit plus permis à qui que ce soit de les utiliser, en a profité pour faire des procès aux herbalistes qui utilisaient ce terme pour commercialiser leur version de ce remède, dont certains depuis des décennies, et leur a réclamé 100 000$ de dommages et intérêts.


Cette affaire a crée un tollé immense grâce au soutien de la communauté internationale de la médecine naturelle et d'avocats généreux qui ont décidé de travailler pro bono, la société a été déboutée et les herbalistes ont gagné le procès ! Une merveilleuse nouvelle pour la liberté de l'herbalisme et contre l'appropriation des savoirs traditionnels par les entreprises.



Qu'est-ce que le Cidre de Feu ?


Il s'agit d'un oxymel c'est à dire d'une boisson à base de vinaigre et de miel. En quelques mots le vinaigre est issu de la fermentation ascétique du vin, (mais cela peut être aussi bien de la bière ou du cidre) qui transforme l'alcool en acide acétique, c'est à dire en vinaigre. D'ailleurs petite anecdote le mot vinaigre vient du français "vin aigre" et est utilisé depuis des milliers d'années en tant que conservateur pour les aliments mais aussi en boisson et non pas juste en tant qu'assaisonnement comme ce dont nous avons l'habitude dans notre culture.


Du fait de sa capacité à inhiber le développement des microbes, le vinaigre a longtemps été utilisé pour ses propriétés antiseptiques. On raconte que le fameux vinaigre des quatre voleurs aurait permis d'éradiquer l'épidémie de la Grande Peste qui ravagea Marseille en 1720.

De nombreuses recettes furent inventées afin d'utiliser les bienfaits du vinaigre pour soigner les cheveux, la peau, la voix, nombres d'affections.


Par ailleurs l'acide acétique du vinaigre aide le corps à absorber les minéraux contenus dans la nourriture comme le calcium,. De même il permet d'extraire les arômes et les constituants médicinaux comme les minéraux des plantes.


Le vinaigre a été consommé en boissons depuis des millénaires pour ses vertus curatives mais aussi pour ses qualités désaltérantes lorsqu'il était coupé avec de l'eau, du vin mais aussi lorsqu'on y ajoutait du sucre, du miel ou de la mélasse.



Le miel renforce les propriétés bienfaisantes du vinaigre puisqu'il est reconnu pour ses vertus anti-bactériennes, anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Il est apaisant et antiseptique, améliore la cicatrisation et permet de conserver les aliments. Sans compter sur sa saveur délicieuse, sa douceur sucrée et sa couleur magnifique.


La rencontre du vinaigre et du miel a donné naissance à une boisson nommée oxymel. Ce remède vient tout droit de la Grèce antique, il signifie littéralement "miel acide" et fut démocratisé par Hippocrate qui en prescrivait l'usage comme expectorant.



Quels sont les ingrédients du Cidre de Feu ?


Vous connaissez les deux premiers ingrédients du Cidre de Feu : le vinaigre et le miel. Mais lesquels ? Pour le vinaigre je vous recommande celui de cidre, bio de préférence, à minimum 5° d'alcool et non pasteurisé afin qu'il ait conservé tous ses bienfaits. Pour le miel choisissez celui que vous aimez le plus ou vous pouvez aussi opter pour un miel ayant déjà des vertus contre les refroidissements comme le miel de thym ou le miel de sapin.


Les ingrédients qui composent la base du Cidre de Feu sont avant tout de l'ail, du gingembre, du raifort et du piment soit des plantes très réchauffantes, énergisantes et anti-congestionnantes donc parfaites pour les refroidissements.

L'idée de consommer toutes ces plantes ensemble dans du vinaigre et avec du miel peut paraître un peu intimidante mais au final beaucoup de personnes sont surprises d'en aimer le goût.


Vous pouvez aussi ajouter des fruits comme l'orange ou le citron ainsi que des herbes comme le thym, l'origan, le romarin voire même de la cannelle ou des baies de sureau ou des cynorhodon pour créer la recette qui sied le plus à vos papilles.



Comment fabriquer mon Cidre de Feu ?


Voici la recette de base que je vous propose :

  • 75 g d'ail émincé (environ 10 gousses)

  • 100 g de raifort pelé et râpé finement (vous pouvez le remplacer par du radis noir, plus facile à trouver)

  • 1 oignon de taille moyenne émincé

  • 60 g de gingembre pelé et râpé

  • 60 g de curcuma pelé et rapé (ou 1 cuillère à soupe de curcuma en poudre)

  • 1/2 cuillère à café de poivre noir en poudre ou concassé

  • 1 petite orange coupée en fines tranches

  • 1/2 citron coupé en fines tranches

  • 1 pointe de cuillère de piment de Cayenne en poudre ou 1 piment

  • 500 ml de vinaigre de cidre bio non pasteurisé

  • 4 cuillères à soupe de miel

  • herbes & baies au choix (thym, romarin, persil, origan, cynorhodon, baies de sureau, baies de genévrier, anis étoilé, cannelle, cardamome...)

Stérilisez un pot en verre (à couvercle à vis ou un bocal hermétique) d'une contenance d'environ 1 litre. Mettez tous vos ingrédients sauf le miel. Recouvrez de vinaigre de façon à ce que tout soit immergé et mélangez bien pour ôter les bulles d'air.


Laissez un petit peu d'espace dans le bocal mais pas plus de 2 cm pour éviter le développement de moisissures ni que l'air n'oxyde les ingrédients.


Si vous avez un couvercle métallique couvrez le mélange avec un morceau de papier sulfurisé afin d'éviter que le vinaigre n'entre en contact avec le métal ce qui créerait une réaction chimique.


Conservez votre bocal dans un endroit à l'abri de la lumière et de la chaleur pendant environ 1 mois et secouez le tous les jours afin de bien mélanger.


Au bout d'un mois filtrez à l'aide d'une mousseline ou d'un chinois en pressant afin d'extraire le maximum de liquide possible. Ne conservez que la partie liquide. Ajoutez du miel à votre convenance.


Et voilà vous avez réalisé votre premier Cidre de Feu ! Conservez-le à présent dans une bouteille stérilisée. Au réfrigérateur il se gardera pendant environ 2 ans. Lorsqu'un rhume pointe le bout de son nez vous pouvez en prendre 2 cuillères à soupe 3 fois par jour afin d'aider votre corps à lutter contre le virus.

Il y a aussi beaucoup de façon différentes de consommer le Cidre de Feu, personnellement j'aime beaucoup l'utiliser dans mes salades à la place de mon vinaigre habituel. Certaines personnes aiment aussi le rajouter à leurs cocktails alcoolisés. Votre imagination est votre limite ! Mais j'aimerais beaucoup avoir votre retour si vous vous décidez à vous lancer ou si vous faites déjà votre propre Cidre de Feu. 😊


Sources


Wild drinks & cocktails par Emily Han


Fire Cider Goes to Court: Fighting for Folk Herbalism


Avertissement : Ces informations n'ont pas pour but de se substituer à un traitement médical.